Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Qui est Abilio Diniz, magnat brésilien au cœur du duel entre Carrefour et Casino?

Des événements difficiles qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Durant de la présidentielle de 1989, un groupe "d'extrême gauche" enlève Abilio Diniz (Latribune) Délivré après sept jours de captivité, il va rester traumatisé par cette expérience. Au cours des années 1990, alors que le pays connait une dramatique crise économique, le groupe GPA conduit par cet entrepreneur fait face à de graves difficultés financières. Le plan de sauvetage sévère conçu par le patron permet de préserver le groupe, qui congédie 20 000 employés, ferme un tiers des grandes surfaces et vend son activité au Portugal. Au cours de la décennie 90, Abilio Diniz ouvre le capital du groupe Pão de Açúcar. Il débute à ce moment une phase d'achats de sociétés et GPA devient le n°1 de la distribution dans le pays.

Abilio Diniz a du pouvoir au sein du sous-continent brésilien

Abilio Diniz fut un ami de l’ancien chef d'Etat du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva. On compte au Brésil l'entrepreneur parmi les individus ayant le plus de poids. Durant l'année 2011, l'entrepreneur intègre la Chambre de Politique et de Gestion, performance et compétitivité, qui a comme objectifs de rendre compétitives les firmes brésiliennes et d’améliorer la performance des services publics. Abilio Diniz appartient aux stars les plus fascinantes du sous-continent brésilien.

Autrefois goal, ayant par ailleurs pratiqué la capoeira et la musculation, Abilio Diniz reste un grand athlète qui démarre chaque jour par un entraînement sportif. Vouant un culte à Sainte Rita, la patronne des causes sans issue, Abilio Diniz pratique la religion catholique. Convaincu des bénéfices de l'entraînement sportif, le businessman met en place des salles de sport au sein grandes surfaces GPA et incite son équipe à prendre part aux courses sponsorisées par l'entreprise.

En 2012, le groupe Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est consommé et Abilio Diniz quitte le conseil d'administration quelques semaines plus tard. Au début des années 2010, Abilio Diniz veut saisir la chance de faire de son groupe le n°2 mondial de la distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne de Carrefour. L'opposition du patron de Casino mais aussi l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement vont faire échouer la fusion de Carrefour Brésil avec Grupo Pão de Açúcar.